Article 1

 

Aucune      prévention ou traitement pour les glaucomes aigus ?? 

 

La personne est admise aux urgences, avec les pupilles dilatées, les yeux tout rouges, endurcis et extrêmement endoloris. Si elle n’est pas tout de suite prise en charge, c’est la perte définitive de la vue qui l’attend. Ce sont les glaucomes aigus qui frappent, entre 1 à 9% de la population en sont atteints chaque année, à l’instar des glaucomes chroniques qui, eux, peuvent passer inaperçus pendant de longues périodes ; et touchent plus de 90% des cas. Ils sont si soudains qu’ils peuvent paraître plus dangereux. Pour un petit rappel, les glaucomes c’est l’augmentation de la pression oculaire lorsque l’humeur aqueuse qui doit hydrater les yeux n’est plus secrétée normalement. C’est le genre de maladie que beaucoup redoutent car la vue c’est vitale. Mais est-ce qu’il y a vraiment une différence ? Laquelle ? Et comment prévenir les glaucomes aigus alors ? Impossible ? 

Augmentation anormale de la pression intraoculaire 

C’est communément la principale cause, pour les deux types de glaucomes, même si certaines maladies et la prédisposition congénitale entrent aussi majoritairement en jeu. Alors pourquoi certains pensent qu’il n’y a pas de prévention pour les glaucomes aigus ?? Peut-être parce que beaucoup sont ceux qui ont perdus la vue à l’issue d’une crise soudaine de glaucomes aigus, mais en fait ils peuvent quand même être évités et prévenus par le biais d’une surveillance méthodique dès le jeune âge. Jouent aussi un rôle très important l’hygiène de vie et l’alimentation : arrêter le tabac par exemple, adopter une alimentation saine et équilibrée. Donc, il n’y a pas de prévention particulière propre aux glaucomes aigus. Il convient juste de rester attentif au bon drainage de liquides oculaires ou humeur aqueuse, en l’occurrence de se faire suivre par un ophtalmologue, notamment si on sait qu’on est prédisposé ou qu’on fait partie des personnes à risque. 

Il s’agit de constamment surveiller l’humeur aqueuse 

Au fond, la cause principale des glaucomes même s’il y en a d’autres, c’est le fait que le trabéculum arrête d’éliminer l’humeur aqueuse, soit parce qu’il s’est sclérosé, soit car il est obstrué. Dans ce cas, lorsque l’humeur aqueuse a du mal à être éliminé, la chambre intraoculaire commence à s’endurcir et devient douloureux. Donc il y a lieu de consulter régulièrement pour procéder à cette surveillance des liquides oculaires.  Qu’on soit génétiquement prédisposé ou pas, le dessèchement intraoculaire qui entraine une hausse de la pression et un durcissement du globe oculaire, reste toujours l’un des principales causes des glaucomes, Il convient juste de rester attentif au bon drainage de liquides oculaires ou l’humeur aqueuse, en l’occurrence de se faire suivre par un ophtalmologue, notamment si on sait qu’on est prédisposé ou qu’on fait partie des personnes à risque. Il ne faut pas non plus attendre un âge avancé mais commencer à prendre toutes les précautions, à faire les visites systématiques chez l’ophtalmologue dès la jeunesse.